Forts du Sahara de l'Ouest

                          

                       

FORT EL MOUNGAR

xxxx
31°12'00" N
01°58'00" W
Face au Maroc
Position en KML  

Carte AMS

 Google Maps

Le Bordj d'El Moungar

Informations et images communiquées en Aout 2014 par Yvan Baumgarten  (yvan.baumgarten@wanadoo.fr       )

El Moungar était un caravansérail destiné à héberger et ravitailler les convois qui venaient de Béni-Ounif et partaient conquérir le Sud.

Militairement, il n’est pas très bien placé : les pieds dans l’eau en cas de crue de la Zousfana, ce qui expliquerait l’abandon de la 1ère tentative, et facile à attaquer en passant par le djebel.

A proximité du fort, évidemment, il y avait un puits.

Les voila, Fort et Puits, tous les deux, en 2004.

Le combat d'El Moungar

Il y a 108 ans, entre le 1er et  le 3 Septembre 1903,  dans le sud Oranais, 113 légionnaires de la 22e compagnie montée du 2e régiment étranger, combattaient pendant plus de 8 heures face à plus de 400 dissidents marocains.

Les 36 tués et les 47 blessés sont le témoignage de leur exemplaire et héroïque conduite.

A l'époque, ce combat eut un grand retentissement en France, et, depuis ce jour, le 2 septembre est devenu la fête traditionnelle du 2e régiment étranger d’infanterie. Aujourd'hui, toutes les compagnies, où qu’elles soient, se regroupent pour assister à la lecture du récit du combat.

Le récit complet du combat sur
ou un livre complet de Gandini  

Les blessés d'El Moungar

Ils eurent droit à la sollicitude des notables du lieu !

                      

Et les morts

Les corps du Capitaine Vaucher et du Lieutenant Christian Selchauhansen, ancien officier de l'armée danoise, furent inhumés à Taghit.

Monument aux Morts

Probablement dans la cour de la caserne du 2éme REI, à Nîmes, a été édifiée une copie du monument d'El Moungar dont la position est précisée sur la carte AMS.

Plaque à la mémoire du Lieutenant Christian Selchauhansen ramenée d'El Moungar