Théodore Monod

    Tais toi et marche..

    Actes Sud 2002

    Où on apprend, dans cette marche de 1000 km que Théodore Monod, qui avait horreur de marcher, ne connaissait pas un mot d'arabe.

    On y découvre aussi que dans cette contrée, en 1950, il y avait encore des Addax et des gazelles Mohor.

    Un beau livre d'images architecturales d'un des grands spécailistes du Sahara et de son histoire gravée sur les rochers.