Forts du Sahara Central

 

                       

 

BORDJ PIERRE BORDES

1929  
19°57'16.92" N
02°57'42.40"E
Derniers Forts
Position en KML 

Carte Michelin 741

Google Maps - Position approximative

 Le Bordj Pierre Bordes est à Tin Zaouaten, à la frontière avec le Mali.

Il est sur la rive Nord de l'oued Akantarer, qui prend naissance non loin de Tin Zaouaten et qui est la frontière. Au début du XXe siècle, il n'existait pas de frontière entre le Sahara français et l'Afrique Occidentale Française (A.O.F.). En 1909, le colonel Laperrine, commandant supérieur des oasis sahariennes, se rendit à Niamey (Niger) auprès du colonel Venel, commandant du territoire militaire du Haut-Sénégal-Niger, afin de fixer la limite administrative entre l'Algérie et l'A.O.F. et d'organiser des caravanes transsahariennes, de créer un service postal régulier et de réglementer la transhumance. Ces discussions aboutirent à un accord connu sous le nom de Convention de Niamey.

Naissance du Bordj Pierre Bordes  

Parti d'In Salah en avril 1909, le colonel Laperrine arriva à Niamey en septembre de la même année, après être passé par Tin Zaouaten où il ordonna la construction d'un fort1.

On ignore si ce fort fut alors vraiment construit car, en 1922, la mission Citroën, lors de son passage à Tin Zaouaten, signala bien la présence d'un puits et de la compagnie méhariste du Tidikelt, mais ne mentionna pas la présence d'un fort ; il semblerait qu'il n'ait été en fait, peut être, construit qu'en 1927,  ou plus probablement en 1929 ou 1930.

Le nom de Pierre Bordes a été donné à ce fort en mémoire de Pierre Bordes (1878-1943), un ancien préfet de Constantine devenu ensuite gouverneur général de l'Algérie.

 Localisation, architecture et état du Bordj

La position exacte n'est pas évidente, mais il est possible que Bordj Pierre Bordes, d'après les informations dont nous disposons, soit intégré dans ce gros ensemble administratif qui doit abriter Douane, Police, Gendarmerie........... Faux! Voir plus bas

 

Il n'existe actuellement aucune photo connue du Bordj, et très peu de la zone même de Tin Zaouaten......aux! Voir plus bas

Photo prise en 1933 -Don Paulhan dans
 Trois photos de DominiqueK

 Surprise

Alors que cette page était déjà en ligne,le 11 Septembre 2011, un message de Maurice Peyrot , membre de  écrit:

Subject: Re: [Explo4x4] Forts et Bordjs en Algérie
J'ai des photos de l'étrange(!)  fort de Tin Zaouaten (en argentique pas numérisées). Je peux le faire si je les retrouve, mais il y a plus simple. Alain Cerf était du voyage et il a diffusé  ses propres photos sur explo 4x4 avec un lien vers picassa (qui échappe à google à cause d'une orthographe bizarre de  tin zawaten).
Je pense qu'il donnera l'autorisation pour l'utilisation.
Les photos d'Alain Cerf en direct 

Et bien, ce fort, visité en décembre 1998 par Alain cerf et Maurice Peyrot, lord 'un voyage Tam-Gao avec Maurice Freund., le voici::

Titre de la photo sur le site d'Alain Cerf :  Arrivée sur Tin Zaouten à la frontière du Mali

Et, cette photo remet en cause la position présumée précédente, indiquée plus haut, mais, si elle peut correspondre en plan aux indications contenues dans "Forts Sahariens" , l'image du plan de ce fort, ne semble pas correspondre à cette photo. Notons aussi que le titre de cette photo est "Arrivée sur Tin Zaouten à la frontière du Mali", alors que la piste de Tam arrive par l'Est et que sur le plan, en corrélation avec Google Earth, le fort est plutôt dans le village, vers l'Ouest, si l'échelle du plan est constante. Ce qui ne s'avèrera pas être le cas.

.      

Notons aussi que la seconde photo, sur le site d'Alain Cerf, est "Tin Zaouten"

Ce fort, ne serait il donc pas le Bordj Pierre Bordes ?

Alain Cerf, appelé à la rescousse fait des recherches!

Suite de la surprise

Le 23 Aout 2013, Maurice Peyrot (Voir cidessus) écrit:

Le 11 septembre 2011, je t'invitais à prendre une image du fort de Tin Zawaten dans la collection  Picassa d'Alain Cerf, car je ne retrouvais plus les miennes.
Une perquisition pour retrouver autre chose m'a permis de mettre la main sur celle-ci.
Si elle peut t'être utile, fais-en bon usage

Et il complète par ailleurs: C'était en décembre 1998...  Un voyage Tam-Gao avec Maurice Freund.

Et il complète, dans un autre message par:

    Le 17 décembre à côté du fort, mon vieux GPS Magellan disait :
     <lat>19.96498</lat>
    <lon>2.859302</lon>
    (copie du wp)

Ce qui donne:

La route normale pour aller de Tamanrasset à Gao aurait du être TinZaouaten - Kidal -Gao et cette position, plein Ouest de Tin Zaouaten est relativement étonnante.

Il est donc probable que Alain Cerf et Pierre Peyrot aient remonté l'Oued Tin Zaouaten vers l'Ouest pour rejoindre Boughressa, et que ce fort n'est pas le Bordj Pierre Bordes de Tin Zaouaten, mais un fort du Soudan (Mali actuel) destiné à protéger l'AOF des incursions venues du nord, quelles qu'elles soient

Le 25 Aout au soir, Maurice Peyrot précise:

Je ne me souviens pas de la route depuis le poste deTin Zaouten Algérie.
C'est seulement après le fort que ma mémoire est précise, car nous avons pris trop à l'Ouest. Je m'en suis aperçu, car le soleil était trop devant nous, le GPS a confirmé mais les chauffeurs avaient l'air de savoir. C'est seulement quand de loin, nous avons vu Bouressa qu'ils ont piqué au sud, très inquiets.

Il est donc probable que leurs chauffeurs qui, évidemment, n'en faisaient qu'à leur tête aient pris un raccourci, par l'Oued Tin Zaouatent pour rejoindre la route vers Bouressa et Kidal, ce qui les conduit à rater l'embranchement vers Kidal au Sud.

Sur Google Earth, au point où a été prise la photo, on distingue nettement un certain nombre de constructions, difficilement identifiables

Cliquez sur Peyrot pour charger le kml

Conclusion : En 2013, on n'a sans doute toujours pas de photo du Bordj Pierre Bordes de Tin Zaouaten, à moins que le vrai fort Pierre Bordes  ne soit celui des photos de Alain Cerf et Pierre Peyrot.

Cette incertitude sera éclaircie à la page suivante

Arriver à Tin Zaouaten

Il y a deux chemins algériens pour arriver à Tin Zaouaten:

La piste qui vent de Tamanrasset et Silet, au Nord, balisée tous les 5 km est réputée dangereuse: 550 km de piste difficile en zone montagneuse..

Attention en venant de Silet : à gauche In Guezzam-345 km- A droite Silet - 366 km, ce qui positionne ce carrefour, invisible sur les cartes, à une cinquantaine de kilomètres de Tin Zaouaten.

  

-Vers l'Est un parcours dans une zone sableuse plate qui conduit à In Guezzam, à 350 km environ. Mais la zone n'est pas très sure en 2011

On pourrait aussi y arriver depuis le Mali. Kidal, plus exactement. Mais, là, c'est du suicide!

Autant dire que Tin Zaouaten est aussi isolée que Timiaouine, sa voisine de l'Ouest

.